Richard Germain

Le comité culturel a aussi le plaisir de vous présenter Richard Germain, enseignant de l'école secondaire de la Cité-des-Jeunes

R Germain_1Ancien élève de la Cité-des-Jeunes, Richard Germain y enseigne maintenant la physique et se perçoit bien plus comme un scientifique que comme un artiste. Malgré cela, ses photographies sont autant appréciées par la communauté scientifique qu'artistique.

C'est après avoir fait ses premières tentatives en astrophotographie et suite à ses études en physique qu'il a développé une approche photographique dans laquelle il utilise souvent les temps d'exposition prolongés, où il exploite les limites de l'optique de ses appareils et où il transgresse les concepts d'esthétique de la photographie conventionnelle.

Bien qu'il pratique encore l'astrophotographie, l'élément déclencheur qui l'a incité à se diriger vers la photo scientifique et expérimentale a été sa première participation, en 2001, au concours «L'Art de la physique», organisé par l'Association canadienne des physiciens (ACP). Son projet photographique, «Trajectoire d'un pendule», pour lequel il avait travaillé plusieurs dizaines d'heures les deux années précédentes, lui a mérité la première place en classe «open».

Cette reconnaissance par le milieu de la physique l'a grandement motivé à poursuivre sa quête d'esthétisme dans les phénomènes à caractère scientifique. Cette quête l'aura amené à construire une caméra, à remettre en question l'usage de lentilles et objectifs, à construire des adaptateurs à microscopes et à pousser les capteurs numériques à la limite de ce qu'ils peuvent subir en termes d'intensité lumineuse et de température.

Depuis sa première participation au concours de l'ACP, Richard Germain a remporté une mention honorable, une troisième (3e) place, deux deuxièmes (2e) places ainsi qu'une nouvelle première place en 2013 pour son projet «Tension superficielle» sur lequel il avait travaillé pendant six mois, à temps perdu. Dans toute l'histoire du concours, il est la seule personne à avoir remporté deux premières places.

R Germain_3R Germain_2

Pour Richard Germain, la beauté se retrouve partout dans le monde physique, mais elle est souvent invisible à l'échelle humaine de l'espace et du temps. C'est avec passion qu'il tente de la dévoiler, autant par ses photographies que par ses cours de physique.

Services administratifs

SARCATrois-Lacs récitSAE