Talent Marie-Agnes Huberland

Pour cette première chronique de l'année scolaire 2009-2010, le comité culturel de la Commission scolaire des Trois-Lacs vous présente Marie-Agnès Huberlant, orthophoniste aux Services complémentaires et adaptation scolaire.

Marie-Agnes HuberlandMarie-Agnès est captivée par les contes depuis toujours et pour elle, ce ne sont pas seulement des histoires d'enfants! Les contes sont un monde profond et peuvent autant parler des épreuves de la vie qu'être porteurs de rêve ou d'un message plein d'optimisme et de dépassement. En apprenant à conter, en se préparant à conter, elle découvre la force de l'histoire et des personnages. Pour elle, le moment du conte est toujours mystérieux : la magie de la rencontre va-t-elle opérer?

Marie-Agnès invite les gens à redécouvrir les contes et à les dépoussiérer. Ils ne s'adressent pas seulement aux enfants même s'ils prennent souvent racine dans notre enfance. Lorsqu'on se souvient d'un conte ou d'une histoire particulièrement aimée, on retrouve fréquemment quelqu'un d'important qui nous l'a raconté : un grand-père, une marraine, un enseignant... Parfois, on peut même retrouver l'odeur de la pièce ou des images très précises liées à ces moments heureux.

Marie-Agnès Huberlant fréquente, depuis l'automne 2008, le Cercle des conteurs de Montréal (http://cercleconteursmtl.site.voila.fr/) : le 3e jeudi du mois est une soirée chaleureuse où les gens content librement et prennent plaisir à écouter des histoires issues d'horizons variés. C'est étonnant comment ce moment partagé, très simple, est riche pour elle : un temps passé à écouter, à rire et à rêver. Puis elle rentre chez elle avec des images, des histoires en tête ou parfois, accompagnée d'un personnage qui l'a interpellée.

La passion de Marie-Agnès, c'est de conter à des gens de tout âge : conter à des adultes qui vont retrouver le plaisir de conter à des enfants qui conteront eux-mêmes un jour, à leurs enfants... Petit à petit, bien qu'encore apprentie conteuse, elle se constitue un répertoire d'histoires qui la touchent et qu'elle a envie d'offrir. Souvent ces histoires font partie du répertoire des contes traditionnels, mais aussi des contes zen, soufis ou encore de la tradition juive...

Selon Marie-Agnès, toutes les grandes traditions humaines et les histoires ont été des moyens privilégiés d'enseignement. Une bonne histoire, un bon conte ne fait pas la morale, il n'enferme pas l'histoire dans une interprétation. Au contraire, il ouvre vers un horizon où le héros est appelé à évoluer. Il nous donne la permission d'explorer, de transgresser, de poser des gestes parfois nécessaires pour ouvrir un nouveau chapitre dans une étape de vie bloquée ou stagnante. Elle relate même les paroles d'un conteur africain à qui on demandait d'interpréter l'histoire qu'il venait de conter et qui répondit ceci : « si je vous offre un bol, je préfère vous laisser libre de choisir ce que vous y verserez... »

Marie-Agnès Huberlant, grande passionnée du conte, invite les personnes qui aimeraient participer à une soirée régulière dans la région, sur le mode du cercle des conteurs de Montréal ou de la Montérégie, animé par Robert Payant (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), à la contacter (poste 1575 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). Elle est également grandement intéressée à expérimenter des projets exploitant le conte dans les écoles de la région. C'est en contant et en rêvant que les idées jaillissent...

Je ne savais pas qu'on pouvait rêver comme ça, et être si libre dans sa tête. Moi, on ne m'avait jamais conté d'histoires, comme ça !

- Anonyme

Services administratifs

SARCATrois-Lacs récitSAE