Cordélie Galipeau-Lalonde

Le coCordelie Galipeau-Lalondemité culturel de la commission scolaire des Trois-Lacs vous présente Cordélie Galipeau-Lalonde, technicienne en loisir à l'école secondaire du Chêne-Bleu.

Cordélie, jeune passionnée de 24 ans est à l'emploi de la commission scolaire des Trois-Lacs depuis 4 ans. Elle a débuté sa carrière de technicienne en loisir à l'école secondaire de la Cité-des-Jeunes et travaille à l'école secondaire du Chêne-Bleu depuis maintenant 3 ans. Cette jeune artiste au prénom original, possède une formation de technicienne en loisir, mais comme elle ne fait jamais les choses à moitié, elle a aussi obtenu un baccalauréat par cumul : elle est certifiée en animation culturelle, en intervention psychosociale et en gérontologie sociale. Dévouée, travaillante et à l'affût de nouveautés pouvant plaire aux jeunes, elle planifie, organise et supervise le déroulement d'activités de toutes sortes pour ceux-ci. Et des idées d'activités, elle en a : son expérience en animation en camp de jour, son emploi au sein de la compagnie Festi-zoo (compagnie spécialisée en animation avec des reptiles, mammifères et serpents), ses certifications d'entraîneuse de gymnastique et de surf des neiges font d'elle une personne plus que qualifiée pour occuper le poste de technicienne en loisir.

Si Obélix est tombé dans la marmite de potion magique très jeune, Cordélie, elle, est tombée dans un coffre au trésor débordant de billes dès l'âge de 8 ans. C'est à cette époque qu'elle a commencé à faire de bracelets et des bracelets, elle en a fait beaucoup. Elle a d'ailleurs eu la chance de les vendre à ses amis et au dépanneur du village dès son plus jeune âge. Après cette première expérience de vente, sa carrière d'artisane fut lancée, car c'est à ce moment qu'elle a eu la piqûre pour la création et la vente de bijoux qui devinrent une véritable passion. Très jeune, elle a voulu gagner son argent de poche de façon à pouvoir s'acheter plus de jujubes!

Au fil des ans, elle a acquis de l'expérience et s'est perfectionnée pour développer sa propre ligne de bijoux nommée Buzël. Des bracelets, de colliers, des boucles d'oreilles ont vu le jour et se sont transformés au gré des modes. Son inspiration, Cordélie la trouve partout : dans les boutiques où elle s'approvisionne en billes, sur le net où elle surfe à la recherche de nouvelles tendances et dans son esprit, toujours débordant d'imagination. Se décrivant elle-même comme une workaholic des bijoux de fantaisie, sa passion a pris une grande place dans sa vie. Elle a d'ailleurs transformé une pièce de sa maison en atelier de confection de bijoux où elle passe beaucoup de son temps. En plus de travailler à temps plein à l'école, Cordélie passe entre 15 et 20 heures par semaine dans son atelier pour créer ses petites merveilles. Normal, dit-elle : elle doit approvisionner les nombreux marchands où elle vend ses œuvres qui s'envolent comme des petits pains chauds. En effet, Cordélie vend ses créations à l'Étend'Art depuis plus de 10 ans, boutique de cadeaux artisanaux de Valleyfield, dans deux salons de coiffure et dans plusieurs autres boutiques. De plus, elle doit préparer des cargaisons de ses précieuses œuvres afin d'être prête pour les grands événements où elle tient des kiosques de vente : les Régates de Valleyfield, les expositions estivales et les marchés de Noël. Bref, Cordélie ne chôme pas et ne s'accorde pas beaucoup de temps pour les vacances.

Ne reste plus qu'à souhaiter une longue vie à Buzël, marque de commerce qui fait le bonheur de nombreux amateurs de bijoux.

Cordelie Galipeau-Lalonde_2Cordelie Galipeau-Lalonde_3Cordelie Galipeau-Lalonde_4

Services administratifs

SARCATrois-Lacs récitSAE