Christiane Bohémier-Caron

Pour cette chronique, le comité culturel souhaite rendre un hommage post mortem bien particulier à Christiane Bohémier-Caron, enseignante-retraitée de l'école secondaire Soulanges

Christiane Bohémier-CaronJ'ai fait la rencontre de Christiane Caron à mon arrivée à l'école secondaire Soulanges. Elle fut ma collègue pendant 10 ans. Je l'ai donc très bien connue. Christiane était une femme très consciencieuse, rigoureuse, travaillante et dévouée. Elle ne comptait pas ses heures de travail. Elle pouvait revoir un examen pendant des heures pour s'assurer de la pertinence de chaque question. Personne très humaine, elle avait à cœur le bien-être de ses élèves. Elle connaissait les faiblesses de chacun et tentait de les aider en personnalisant son enseignement. Jamais elle ne les jugeait, tous partaient égaux à ses yeux. Personne créative et dynamique, elle ne pouvait faire autrement que d'être très appréciée de ses élèves. Appréciée, Christiane l'était, de la part de ses collègues. . Et que dire des directeurs qui l'ont côtoyée! Tous s'entendent pour dire à quel point elle était drôle et impliquée dans son travail. Elle était respectée et admirée. Ses connaissances grammaticales et sa culture générale en épataient plus d'un. Elle a été pour moi un mentor, un modèle à suivre. Elle savait partager son expérience et ses connaissances. Je me considère très chanceuse d'avoir fait la connaissance d'une grande dame comme elle.

France Lalonde
Enseignante de français, ÉSS

Christiane a publié, quelques mois avant de décéder, un roman jeunesse sur lequel elle travaillait depuis sa retraite en 2007.

Ce roman historique relate un épisode de la vie de Marie de l'Incarnation et des Ursulines de Québec. Il s'adresse surtout aux élèves du 3e cycle primaire et du 1er cycle du secondaire.

Au nom de tous les gens qui ont croisé ta route, nous te disons MERCI CHRISTIANE.

Services administratifs

SARCATrois-Lacs récitSAE