Talent Jacinthe St-George

Le comité culturel de la Commission scolaire des Trois-Lacs vous présente Jacinthe St-Georges, secrétaire au Service du secrétariat général et des communications.

JAcinthe Saint-GeorgeJacinthe St-Georges est une musicienne passionnée par le djembé. Le djembé est symbole de rythme. Le rythme, par le battement du cœur de la mère portant en elle la vie, fait partie intégrante de notre être. Au fond des grottes, dès l'âge de la préhistoire, les pierres étaient frappées entre elles et donnaient une première conscience au rythme. Puis, par des cérémonies rituelles, seuls quelques initiés avaient le privilège de jouer le tambour et les rythmes sacrés.

Le djembé est un instrument à percussion utilisé à l'origine par les peuples dont le territoire comprenait le Mali et la Guinée d'aujourd'hui. Il s'agit exactement d'un petit tambour en bois de forme tronconique recouvert d'une peau de chèvre, tendue par des cordes. Au fil du temps, des époques, cet instrument s'est rependu d'abord en Afrique, puis en Occident. Autrefois, parfois encore de nos jours, les rythmes du djembé correspondent à des manifestations sociales (mariages, récoltes...). En occident, il est considéré tout simplement comme un instrument de musique à percussion, joué au gré des sonorités rythmées.

C'est ainsi qu'en avril 2007, Jacinthe découvre, par hasard à travers une annonce placée dans le journal local, une invitation afin de s'inscrire à des cours de djembé. Elle n'en avait jamais fait auparavant. C'est ainsi que l'aventure commence. Depuis deux ans, Jacinthe participe une fois par semaine à des cours de djembé, aux Cèdres.

Ce qui la passionne, toutes les fois qu'elle se rend à un de ses cours, c'est la chaleur et l'ambiance captivante qui y règnent. C'est le groupe d'artistes qui fait danser les notes et transporter de cœur en cœur cette passion, ce rythme communicateur. Le professeur de Jacinthe se nomme Zale Seck, et par sa passion pour cet instrument de musique, il implique toute sa troupe à travers tous ses spectacles. Une partie de ces spectacles sert d'ailleurs au financement de projets pour quelques petites écoles d'Afrique. Mis à part le djembé, Jacinthe a même appris à chanter quelques mélodies africaines, en waloof, dialecte de l'Afrique.

Jacinthe partira au printemps pour les terres africaines, au Sénégal, pour quelques jours seulement... N'ayez crainte... Elle pourra alors entendre le bruit envoûtant des tambours, sur les terres sénégalaises et ramener dans son cœur quelques notes de musique qui feront d'elle une musicienne passionnée. Il y a réellement du talent à revendre! Et notre grande joueuse de djembé ne fait que commencer!

Services administratifs

SARCATrois-Lacs récitSAE