Une activité de sensibilisation pour les élèves de 4e secondaire de l'école secondaire Soulanges

L’école est constamment confrontée à de nouvelles problématiques. Les jeunes d’aujourd’hui sont exposés à de nouvelles réalités, avec de nouveaux enjeux, et l’école a comme mission de les éduquer afin qu’ils puissent faire face à ces enjeux modernes. Les nouvelles technologies de communication influencent plusieurs sphères de la vie moderne et elles touchent également la sexualité des jeunes. Malheureusement, cela ne se fait pas sans risque et les conséquences à des gestes en apparence banals pour les jeunes, comme transmettre des photos osées, peuvent avoir des conséquences fâcheuses.

L’école secondaire Soulanges, conjointement avec le Bureau d’aide juridique de Valleyfield et le palais de justice de Valleyfield, a proposé une activité de sensibilisation très intéressante et éducative sur cet enjeu, activité qui a su parler aux jeunes.

Le lundi 16 octobre, devant toute la cohorte des élèves de 4e secondaire, un policier de la Sûreté du Québec a procédé à l’arrestation d’un jeune. Tous étaient sous le choc. Ils ont cependant été rapidement rassurés quand ils ont compris que cette arrestation était une mise en scène. Les intervenants ont par la suite présenté la situation fictive de cet élève, situation qui a mené à son arrestation. Il était question de transmission de photos osées de son ex-copine à un ami. Par la suite, M. Régis Pouliot, policier jeunesse, Me Karine Poissant, Me Stéphanie Castagnier et Mme Karine Champagne, psychoéducatrice, ont tour à tour pris la parole pour parler de différentes facettes de cette problématique.

Par la suite, soit le mercredi 18 octobre, les élèves de 4e secondaire se sont rendus au palais de justice de Valleyfield pour assister au faux procès de l’élève qui avait été faussement arrêté deux jours plus tôt. Là-bas, ils ont assisté à un procès simulé qui avait tout d’un vrai procès : salle de procès, policiers, avocats, huissier et greffier. En plus d’être informés de façon concrète des conséquences légales d’un agissement qui peut paraître banal, en l’occurrence transmettre une photo osée d’une copine à un ami, les élèves ont pu découvrir le fonctionnement de l’appareil juridique. De plus, madame la Juge Clément a pris de précieuses minutes avec les élèves pour leur expliquer certaines nuances de la Loi auxquelles les jeunes doivent prêter attention.

Cette activité organisée en partenariat avec le Bureau d’aide juridique, particulièrement Me Poissant et Me Castagnier, et l’école secondaire Soulanges, a donné naissance à un 2e projet ; cette fois pour les élèves de 5e secondaire. En effet, des élèves auront la chance dans les mois à venir de préparer un procès avec le soutien des avocates, ce qui culminera à un autre procès simulé en mars prochain.

L’école secondaire est fière de pouvoir compter sur de tels partenaires pour mener des activités qui ont un impact positif auprès de ses élèves

 

Jean-Sébastien Roy
Directeur adjoint, 4e et 5e secondaire
Ecole secondaire Soulanges