Annonces spéciales

PreviousNext
Guide Mozaik Parents dans Liens utiles

L’historique

Les informations sur l'historique de notre école ont été tirées du livre de monsieur Napoléon Choquette, dans son livre Avoir 40 ans, Ville de l'Ile-Perrot.  Monsieur Napoléon Choquette a été directeur d'écoles et est maintenant à la retraite.

Vers 1950-51,  on forme notre propre commission scolaire.  Avant cette date,  il y en avait une seule à la grandeur de l'Ile-Perrot, administrant quelques écoles de rangs. Chaque nouvelle paroisse forma sa propre commission scolaire.  Sur notre territoire, elle prit le nom de Commission Scolaire Ile-Perrot Nord.  Le premier président fut M. Florian Bleau. 

À cette époque, il existait encore quatre petites écoles de rangs.  Mais on construisit sur le boulevard Scraire, (présentement le Grand boulevard)  une grande école moderne de 12 classes, c'est alors que les quatre petites écoles furent fermées. L'école fut nommée Ste-Rose-de-Lima (c'est le pavillon François actuel). Les institutrices de celle-ci Thérèse Levac et Antoinette Montpetit, furent intégrées au personnel de la nouvelle école.  Après peu d'année, cette école était déjà devenue trop petite.  En plus d'ouvrir deux classes dans la grande salle, on dut louer des locaux dans la résidence d'un particulier, M. Lucien Charlebois, qui demeurait en face de l'école.  Son salon et son sous-sol étaient occupés par des classes.

Dès 1958, avec l'approbation et suivant les plans du Département de l'Instruction publique, une deuxième école, aussi grande que la première, fut construite à l'arrière de l'école Ste-Rose-de-Lima.  Pour s'y rendre, il a donc fallu ouvrir une petite rue et c'est ainsi que l'école et cette rue prirent le nom de St-Pierre, (présentement le pavillon Perrot), en l'honneur du curé fondateur de la paroisse, M. l'abbé Pierre-Eucher Théorêt.

On confia la direction des deux écoles à monsieur Napoléon Choquette, avec une assistante à plein temps, Madame Rita Lalonde, sur la recommandation de l'inspecteur d'écoles M. Marcel Boulard. La même année, un incendie dévasta l'école St-Jean-Baptiste à Dorion.  Comme il restait encore sept locaux libres à l'école St-Pierre, ces sept classes furent louées à la commission scolaire de Dorion pour le reste de l'année.  Un transport fut organisé pour y voyager ces quelques deux cents garçons matin et soir.  Un horaire fut établi, pour les récréations et le repas du midi, afin que nos jeunes étudiants ne soient pas incommodés par les nouveaux arrivants.  Ce groupe de garçons était sous la direction du principal de l'école incendiée, Monsieur Florian Tardif.  Nous n'avions pas à nous en préoccuper.  Tout se passa dans l'ordre et l'année scolaire fut un succès.

L'arrivée des Sœurs Grise

Monsieur le curé Théorêt avait tenté, sans succès, de faire venir des religieuses de la congrégation des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie, lesquelles avaient leur école normale dans notre diocèse à Valleyfield.  Avec l'arrivée d'un nouveau curé, M. l'abbé Hermann Marleau en 1960, la direction de l'école St-Pierre fut confiée à la communauté des sœurs Grises de Montréal qui fut responsable de l'éducation des filles.  La première directrice fut la sœur Yvette Côté. 

Une seule commission scolaire à la grandeur de l'Ile.

L'Ile-Perrot, avec ses cinq écoles primaires, redevint ce qu'elle était au début des années 50 : une commission scolaire unique.  Elle établit ses bureaux au 333 boulevard Perrot, résidence des religieuses qui s'étaient retirées de la direction de l'école St-Pierre.

À la demande de nos deux inspecteurs au primaire et au secondaire, M.Choquette fut nommé à la direction des élèves de la Cité-des-Jeunes avec le titre de Préfet de discipline.  M. Roger Ladouceur, déjà professeur de 8e et 9e année lui succéda à la direction de l'école Ste-Rose de Lima.

Le complexe François Perrot

Les nouvelles exigences dans le domaine de l'éducation demandent des améliorations.  Ainsi, un magnifique gymnase fut construit dans l'espace libre entre les écoles Ste-Rose-de-Lima et St-Pierre, Ce regroupement est rebaptisé Complexe François Perrot.

Une entente conclue entre le Service des Loisirs de la Ville de l'Ile-Perrot et la commission met ce nouveau gymnase à la disposition des adultes en soirée tout en étant un apport important pour les jeunes étudiants.